FANDOM


1114 universe-crop-500x416

A'Gloth, l'oeil vigilant.

Une divinité.

Informations RP

Agloth, l'Œil, l'Œil qui voit tout, l'Œil Implacable, le Vigilant, Oculus Invictus, Oculus Maximus, L'Œil-Soleil.

L'Œil unique du Corps Céleste. Attributs : la droiture, l'honneur, le devoir, le Soleil, la curiosité malsaine, le voyeurisme, le sadisme, les tyrans domestiques. Représentation : un œil sans paupière, le Soleil flamboyant.

Agloth constitue l’œil du Corps Céleste. Son regard pénètre tout : chair, âme, corps, cieux et mers. Il est le Vigilant, l'Œil Terrible, l’Éternel, le voisin qui surprend la femme adultère, l'étranger qui rôde dans la pénombre et le Soleil Éclatant.

Le culte d'Agloth est commun à l'ensemble des races (daïmononides et elfes noirs exceptés), car toutes ont en commun un système de normes et de valeurs dont Agloth est vu comme le gardien. Agloth garde néanmoins deux traits universels : l'ubiquité (car le soleil brille sur les moindres recoins d'Elechos, et rien n'échappe au Vigilant), et l'omniscience (car Son Regard traverse chair et âme).

Chez les humains, le culte est dirigé par un clergé mixte, séparé en plusieurs castes. Les Gardiens, (prêtres et prêtresses), chargés de l'administration centrale, les Confesseurs (ibidem) dont la responsabilité est de soulager les mauvaises consciences, les Oracles (prêtresses) qui prophétisent l'avenir et préviennent des dangers (et dont la plus grande représentante, la Pythie, officie toujours à Luminis,), et les Vigilants ces paladins qui sont le bras armé de l’Église, chargés de châtier ceux qui s'obstinent à emprunter la voie des Ténèbres. Ce sont eux qui aujourd'hui assurent l'ordre dans les rues, bien plus que les milices locales ou municipale. Ses Vigilants sont craints autant que haït et respectés.

Chez les semi-orcs, le culte d'Agloth est d'égale importance. Agloth est vénéré comme le Gardien des Traditions et de l'Honneur, et tout fils de Mah'zraï tient à son honneur plus qu'à sa vie. Le culte reste cependant informel (pas de clergé).

Chez les Nains, Agloth est vénéré dans sa forme la plus terrible et primitive par les Nains des Profondeurs comme un dieu vengeur insensible aux idées de pardon et d'oubli. Toute dimension solaire, transcendante, est occultée.

Chez les Elfes, Agloth est vénéré comme le Dieu Solaire avant tout, protecteur des Arts et des traditions. Il est à ce titre ignoré des Elfes Noirs. Les autres races le prient de façon moindre, souvent influencées par le culte des Hommes.

Depuis l'Anamorphose, le culte d'Agloth a peu ou prou décru. Le Soleil ne brille plus que maladivement sur Elechos, et perce à peine les brumes denses qui hantent le continent. La Pythie de Luminis avait pourtant, si l'on en croit le Culte, prédit la catastrophe, mais ses prédictions ne rencontrèrent que des rires méprisants, et l'Oracle en perdit la raison. Les Vigilants gardent à présent son l'entrée de son tombeau, scellée, d'où s'échappent parfois ses rires terrifiés. Le Culte semble en proie à l'hostilité des autorités, on parle de Vigilants et Confesseurs enlevés pendant leurs missions, d'agents du KA surveillant leurs moindres faits à gestes. Des rumeurs font état de leurs connections avec les daymonides.

Culte

L'on prie Agloth lorsque le soleil est à son zénith.

Évolutions RP

Un culte dissident, le culte de l'Astre Noir, hérétique pour certains, a émergé à Luminis. Sa doctrine n'est pas encore claire.

Finalement, la dissidence de l'Astre Noir a complètement disparue.