FANDOM


Drow beay

Les Elfes Noirs sont parmi les plus belles créatures d'Elechos, malgré qu'ils soient des mutants.

Une race.

Description physique

D'une taille élevée avant l'Anamorphose, les disciples Elfes de la maison Razal'R'ynn ont vu leur taille singulièrement décroître depuis l'Anamorphose. De même, lear peau jadis dorée devînt noire et les cheveux dorés flamboyants comme neige. Ils portent sur eux la marque même de l'Anamorphose : ce sont des mutants.

Description générale et Informations HRP

Les Elfes Noirs en veulent à la terre entière, et on peut les comprendre : ils ont tout de même été bannis à l'issue de la guerre par leurs frères dans les profondeurs du monde souterrain où les attendaient des armées naines. Une infime minorité en réchappa. Un elfe noir sera donc méfiant, raciste, suprématiste, convaincu de la supériorité de la race elfique et, par-dessus tout, de la Maison Draï Razal-R'ynn. Tous pleurent la mort de R'ynnat et sont convaincus qu'un jour viendra où il se relèvera d'entre les morts pour les venger.

Si vous voulez jouer un elfe noir, évitez donc de taper la discute aux autres elfes et nains. Ensuite, il s'agit pour beaucoup de criminels, poussés par leur condition sociale humiliante et défavorisée à suivre une bien obscure voie. Les roublards et autres assassins sont donc les bienvenus.

Enfin, ils sont patients, attentifs et réfléchis. Évitez les huit en sagesse pour optimiser le personnage.

Histoire

Les Elfes Noirs, ou les Draï'Razal'R'ynns, constituaient autrefois la Maison Elfique la plus puissance de tout Elechos. Ils dominaient pour ainsi dire le monde sous la férule de R'ynnat See'kloon, leur seigneur incontesté. Tout bascula lors de l'Anamorphose. Aujourd'hui, ils sont haïs et craints par toutes les races confondues.

Voici leur Histoire :

Maître des Mots de Pouvoir, R'ynnat Seek'loon, né Draï Razal-R'ynn, fût le fondateur de la plus puissante Maison Elfique d'Elechos. Il fut l'un des premiers colons à venir fouler le sol du continent, à une époque pas si lointaine où l'Orque régnait en maître sur les plaines et les vallées, une époque incertaine où l'Homme vivait encore dans des cavernes et où les Nains se terraient dans leurs mines. R'ynnat Seek'loon fondit la première Merveille d'Elechos, les Marches Néraïques, en hommage à Neraï, le Dieu-Mort. C'est lui qui commanda victorieusement aux Hydres et aux Chimères lorsque les Nains firent le siège de la Van'Aerdyr.

Age d'or

Une elfe de Rynnat. Du temps d'avant l'Anarmophose, leurs corps étaient très grands, plus grands même que ceux des Humains.

Jalousé de tous temps par les autres Frères fondateurs, en particulier par le Maître de la Maison Dech'Ellion, R'ynnat Seek'loon mena les Elfes des rives sauvages d'Elechos jusqu'à l'horizon glorieux des Sept Siècles, l'apogée de la civilisation Elfique sur Elechos. Tant et si bien que le Culte qu'il vouait à Néraï et aux Dieux-Corps s'estompa peu à peu pour laisser place à son propre Culte, époque à laquelle il changea son nom pour R'ynnat S'eekloon, l'Immortel, le Guide des Fils de R'ynn.

Sa fierté devint orgueil, son orgueil devint hybris, et l'Immortel s'exila dans sa Tour Éternelle pour y étudier les Mots de Pouvoir à l'abri de l'agitation du monde. Les autres Maisons Elfes commençaient à faire face à l'appétit grandissant d'une petite Cité-État humaine, car les Hommes avaient fini par prendre confiance en eux et à s'aventurer de plus en plus loin. Traitant le sujet avec un mépris qui n'avait d'égal que sa patience, R'ynnat déclara que les Elfes devraient attendre qu'il prépare un Mot de Pouvoir pour se débarrasser définitivement de ces primates bagarreurs.

Mais les autres Maisons n'écoutèrent pas, et livrèrent une guerre sans merci à la Cité-État qui, de carnages en carnages, grossit pour devenir République et bientôt Empire. Contre son avis, encore, un traité de paix humiliant fut signé, et les Elfes durent céder les terres les plus fertiles à cette curieuse race, si fragile, si faible, et pourtant si énergique et opiniâtre à régner.

Ce fut le début du déclin et des quolibets pour la Maison Draï Razal-R'ynn. Relégués au dernier rang parmi les Elfes, ses sujets finirent par s'enfermer davantage encore dans leur propres croyances et à acquérir une culture propre.

R'ynnat Seek'loon, lui, ne perdit jamais l'espoir de chasser les humains et de reprendre sa place sur le trône des Elfes d'Elechos. Et lorsque les Voiles rouges des barges de guerre des Démons teintèrent l'horizon, il sentit qu'il avait là une dernière carte à jouer. Il feignit l'affection et la compromission avec les Hommes, se rapprocha même des hideux Nains des Gorges Noires, maudits, MAUDITS soient-ils à jamais, pactisa avec les cupides et dominateurs Gnomes pour concevoir une arme secrète qui devait non seulement repousser à jamais les Daïmonos, dont il partageait pour moitié le sang, mais aussi, et cela il était le seul à le savoir, exterminer toutes les autres races non-Elfiques lors de la Bataille de Hurlevent.

R'ynnat S'eekloon mentit à ses alliés, glissa d'autres mots de Pouvoirs, des mots interdits, INTERDITS par les Dieux-Corps, Mi han tow Larr, et scella sans le savoir le destin d'Elechos.

Une fois le cataclysme déclenché, une fois toutes les armées annihilées, R'ynnat Seek'loon rentra avec le reste de sa Garde à Van'Aerdyr. La catastrophe avait été telle que le Conseil le fit saisir dès son arrivée. Et sa peau, comme celle de tous ses pairs, était noire comme la suie. Et ses yeux et ses cheveux d'une blancheur sépulcrale.

"Le Divin Organe t'a sali la peau comme tu as sali ton âme, Fils de R'ynn. Le Divin Organe t'a blanchi les yeux comme ceux d'un aveugle, car tu fus aveugle, Fils de R'ynn. Nos Dieux sont forts, Val-Mahan-Tow, et te châtièrent toi et ton peuple pour tous vos crimes. Mais il nous appartient, à nous, Conseil Elfique, et à moi, Sage Dech'Ellion, de châtier à présent ton corps charnel. Tu seras condamné à subir le châtiment des Blasphémateurs, Val-Mahan-Tow !"

Fight underdark

Un nain épaulé d'une elfe de Kaeth'Azael venue personnellement se venger des Elfes Noirs.

Et R'ynnat Seek'loon fut rituellement écorché, désossé os par os et évidé de son sang. Sa peau fut tannée au Soleil Implacable, Ma'hz Vran-Tow, et portée comme un manteau par le Maître de la Maison K'aeth-Azaël. Ses sujets furent bannis dans les Gorges Noires, où les attendaient leurs plus vieux ennemis de jadis, les Nains des clans Maudits, et pis encore, les Choses-du-Monde-d'en-Dessous.

Mais au lendemain de l'Exil, les os et les restes de la dépouille de R'ynnat Seek'loon avaient disparu. On dit qu'un renégat des autres Maisons s'en empara pour les rendre à son peuple. On dit qu'un éclair frappa la Cour des Exécutions et désintégra les restes. Mais on chuchote aussi, au coin du feu, que R'ynnat Seek'loon l'Immortel devait un jour revenir se venger du sort fait à son peuple, et apporter mort et désolation à toutes les races de la terre.

Ententes raciales

Mage drow

Un mage elfe noir dans toute sa splendeur.

Ce que pense un habitant de Syrneth de :

- Son peuple : "Nous sommes Draï Razal-R'ynn, les fils de Razal-R'ynn, les Seigneurs et Maîtres naturels d'Elechos. Ils nous appellent Elfes noirs parce que le Voile nous marqua de son empreinte, mais nous retrouverons un jour notre véritable apparence. Notre Guide a été sacrifié par ceux-là mêmes qui étaient nos frères. Tous nous craignent, tous baissent les yeux devant la Race des Seigneurs. Ils sentent qu'un jour viendra où R'ynnat S'eekloon reviendra d'entre les morts pour nous guider une nouvelle fois vers un Âge d'or et de domination."

- Humain de Sarmath : "Des chiens. Si les autres Maisons nous avaient laissé faire trois siècles auparavant, nous aurions définitivement réglé le problème Humain."

- Elfes de Ven'Aeldyr : "Les trois autres Maisons Elfes... Ils nous ont trahis, ils ont crucifié notre Guide et ils nous ont livré à la folle vengeance des Nains. Leur Dynaste ose encore arborer ce manteau fait de la peau de notre Guide. Jamais nous ne pardonnerons. Tue-les. Tue-les tous."

- Halfelins de Vilbas : "Insignifiants."

- Nains de Bordnagar : "Nous occîmes leur Roi il y a cela des millénaires. Et ils se vengèrent en nous exterminant dans les Profondeurs du Monde-d'en-Dessous. Néanmoins, certains d'entre nous survécurent... Et c'est à notre tour de nous lancer dans une vendetta. Seulement, aucun d'entre eux n'en réchappera. Aucun."

- Semi-Orcs de Lokdanor : "S'il est blasphématoire d'adresser la parole à ces singes, il est également offensant de seulement mentionner ce borborygme qui leur sert de nom."

- Gnomes de Vilebas et Lokdanor : "Peut-être nos véritables rivaux. Ils compensent leur manque de noblesse par un improbable sens des affaires. Il faut les garder à l’œil."