FANDOM


Hydra-monster-166612124a

Avatar de Mahzraï.

Une divinité.

Informations RP

Mah'zraï, le Cœur furieux, Notre-Dieu-de-la-Haine, le Dieu Aveugle, Mah'zraï Arthalethos (Mah'zraï le Fléau des Elfes, en elfique), le Dieu-Sanglant.

Attributs : la Haine, le Carnage, la Guerre, le Courage, la Destruction, la Virilité, les Tempêtes. Représentations : Un visage entièrement casqué (yeux compris), la lance, l'hydre, une traînée de sang, une tête tranchée aux yeux écarquillés.

Mah'zraï fut peut-être le plus populaire des Dieux pendant des millénaires, avant l'avènement des Hommes et la pacification d'Elechos. Il est le cœur et les muscles du Corps Céleste, un cœur furieux, qui jamais ne cessera de battre au rythme effréné des guerres et des massacres. Dans la cosmologie, il est souvent assimilé à l'immanence et aux instincts les plus vifs et vitaux. Les Écritures rapportent qu'il entre toujours en conflit avec Vanaël-Elhevaël, l'Âme et la psyché du Corps Céleste, un affrontement céleste que l'on retrouve encore aujourd'hui entre la Main de Mah'zraï (son Église) et les disciples de Vanaël (voire également avec l’Église d'A'gloth).

Mah'zraï incarne la guerre dans toute sa dimension meurtrière et destructrice, dans le moindre de ses excès. Il s'oppose une nouvelle fois en cela à Elhevaël-Vanaël, qui incarne le combat dans ce qu'il a de réfléchi, de juste et de maîtrisé. Mah'zraï n'appelle pas à la stratégie, Mah'zraï appelle au sang versé, aux membres tranchés et aux crânes fracassés. Mah'zraï appelle aux viols, aux massacres en plein jour sous le regard implacable d'A'Gloth et en pleine nuit, à la lumière des torches. Il est le feu, la meute de vautours venus laminer les corps en charpie de ses adversaires, la griffe sanglante, le cri de guerre et le cœur éternel du Panthéon.

Les écritures apocryphes (non-révélées) font état de l'Âge des des Ténèbres Mah'zraï échappa à la vigilance d'A'gloth et parvint à prendre possession du corps d'un puissant shaman orque. En deux décennies, il parvint à unir l'ensemble des tribus Orques d'Elechos et livra une guerre d'un siècle contre les Seigneurs elfes qui dominaient le monde et qui surnommèrent l'avatar du Dieu Mah'zraï Arthalethos (Fléau des Elfes), mais aussi contre la race des hommes pour la première fois, primitives créatures utilisées comme mercenaires par la race venue de Daïmonos. Les Elfes périrent par milliers sous la griffe de Mah'zraï et de ses Orques, et ne durent leur salut qu'à l'audace de R'ynnat See'kloon, qui utilisa un Mot de Pouvoir jusqu'alors inconnu (et que lui aurait révélé Ebolas le Démon) pour réduire Mah'zraï à son essence meurtrière : une bête sauvage. Elowyyn de Van'aerdyr parle d'un Manticore, mais la version de l'humain Wass de Luminis, esclave de la maison Draï Razal-R'ynn, lui est préférée pour son objectivité. Il parle d'une Hydre à seize têtes, convulsées et épileptiques qui refermaient leur mâchoire avide sur les tendres gorges de centaines de chevaliers elfes. La dernière tête aurait selon lui été coupée par le Dynaste de la Maison Draï, d'autres sources parleraient d'un humain nommé E'zraël qui aurait prétendu avoir possédé par l'âme de Vanaël-Elhevaël, venu mettre un terme à l'odyssée sanglante de son frère.

Mah'zraï est adoré encore par les semi-orcs, mais aussi par un certain nombre d'adeptes Humains et Nains (mais sous une forme mineure, où le principal attribut apparaît comme le Courage et la Force, et où Mah'zraï est adoré en même temps que Vanaël-Elhevaël et A'gloth). La Main de Mah'zraï existe toujours, elle regroupe toutes les races mais l'immense majorité sont des semi-orcs de Lokdanor.

Culte

L'on prie Mah'zraï lorsque le Soleil est à son zénith, comme dans le culte d'A'Gloth.