FANDOM


Hobbit work

Halfelins au fond d'une mine.

Une chronique.

Informations RP

Bolok pestait en silence tout en s'appuyant sur sa pelle. Voilà maintenant douze heures qu'il trimait. Douze heures passées à creuser un fossé dans Vilebas. Pourquoi un fossé ? Il n'en fichtrement aucune idée. On le lui avait ordonné, voilà tout. Enfin, "on"... Lui. Jean-Amédée Lepetit, le Maître Gnome. Le gnome et son foutu Majordome semi-orc, Groz-o-bok. Bien sûr, Bolok n'était pas vraiment à plaindre. Il aurait pu se retrouver dans les concessions de G & Associés. Dans quelque caverne glacée et hantée à creuser ou extraire de l'or des filons.

Tu parles d'une vie. Mais c'était là le seul travail qu'on leur réservait à eux, les Halfelins... ils étaient trop faibles pour se battre, trop frêles pour se faire entendre et respecter. Ils ne pouvaient qu'obéir et dire merci pour les os qu'on leur jetait parfois dans la rue. Il était si émacié en cette saison de Morteciel... et par le Ver que ce gnome était gras. La lèvre lippue, le ventre délicieusement rebondi et quel double menton, pardi ! Triple, quadruple menton ! Et cette moustache ! Ce front altier et méprisant. Ce port de tête si distingué... ce petit costume étriqué qui valait plus que tout le pâté de maison réuni. S'il n'y avait ce semi-orc... Bolok n'en aurait fait qu'une bouchée, du maudit gnome. Il lui aurait appris les bonnes manières ! Le chétif Halfelin cracha au sol et continua de creuser. Il creusa jusqu'à ce que la voix vénéneuse d'un aristocrate résonne à son oreille.

"Vous creusez mal, monsieur."

Le sang monta directement à la tête de Bolok.

"Pardon, Monsieur ?"

Le gnome se rapprocha, plein de dédain et de manières.

"J'ai dit : Vous creusez mal, monsieur."

Bolok serra le manche de sa pelle jusqu'à ce que ses phalanges blanchissent.

"Pour creuser, il faut appuyer la pelle contre la cuisse et on plie le genou. On ne creuse pas le bassin. Sinon, l'on se fatigue inutilement, Monsieur. Telle est la meilleure méthode, conçue pour accroître le gain de temps et les bénéfices."

"Je vous demande pardon ? Vous m'apprenez comment creuser ?"

"Je vous apprends à ne pas me faire perdre mon argent."

Le coup partit, à la vitesse de l'éclair. Il dériva jusqu'au crâne du gnome. Un coup terrible, porté à la verticale. Un coup à scinder un crâne en deux. Tout à coup, Bolok s'était senti investi d'une mission. Il serait un héros de la cause Halfeline. Il aurait naguère fallu s'engager dans le Front Armé de la Résistance Halfeline. Mais il n'était jamais trop tard pour devenir un héros. En zigouillant ce fieffé gnome, il en serait un.

"Crèves donc, bourgeois !" Hurla t-il en portant son coup... qui ne finit pas par fracasser le noble front de Jean-Amédée Lepetit, mais par échouer dans les griffes de Groz-o-bok, le domestique semi-orc. Il l'avait oublié... il ne l'oublierait plus jamais.

Bolok subit le châtiment suprême de la bastonnade l'après-midi même, devant la foule de travailleurs halfelins. Un semi-orc le frappa à coup de gourdin clouté jusqu'à ce qu'il n'en reste plus qu'une bouillie, une immonde flaque de sang et d'os broyés qui devait rester comme un avertissement pour tout Vilebas.